Vive la danse de couple
      Accueil > Danses > Danses Latines > Paso-Doble Nous sommes le

 

  Le Paso-Doble
Origine : Espagne
Racines : La tauromachie
Caractère : Fierté de la corrida
Particularités : Mélange de tauromachie et de flamenco

Rythme : 2 temps par mesure. 58 à 62 mesures par minute. Selon les notations, 58 à 62 ou 116 à 124 bpm.

Découvrez ici des démonstrations de Paso Doble

Historique : Le Paso doble est une danse espagnole, mais avec une origine également mexicaine lors de sa création. Influencé par le flamenco, le caractère de cette danse est arrogant et passionné. Ce style de danse fut à la mode autour de 1920. Lorsqu'on parle du paso-doble (ou tout simplement "paso"), ce sont certainement des images relatives à la tauromachie et à l'Espagne qui nous viennent à l'esprit. Et c'est avec justesse car les origines espagnoles de cette danse (comme le flamenco) y sont pour beaucoup et, du coup, on se demande pourquoi, en compétition, le paso figure parmi les danses latino-américaines où ne figure pas le tango...

Les bases du Paso-Doble: Le Paso doble est l'une des danses les plus simples à apprendre au départ. Le pas de base est en effet un simple pas de marche (le danseur part du pied droit, la danseuse pied gauche en arrière). La tenue du couple est classique, mais il faut ensuite, pour adopter le style typique du paso, se souvenir que le danseur y joue le rôle du torero et la femme, celui de... sa cape. Le nom paso-doble signifie littéralement "deux pas", probablement parce cette danse est basée sur une simple marche stylisée. C'est dans le contexte des corridas d'Espagne (qui existent depuis le XVIIe siècle) qu'il faut situer les origines du paso-doble. L'entrée des toreadors dans l'arène était accompagnée d'une musique au rythme marqué et au style martial. Au début du XIXe siècle, une danse se développa sur cette musique et dans cet esprit de corrida, lutte entre l'homme et le taureau. Le paso-doble est associé à une mise en scène où l'homme joue le rôle du toréador et la femme joue le rôle de la cape (déjà dit auparavant)... C'est pour cela que "l'habit de lumière" et l'attitude macho correspond bien au cavalier et la robe rouge et l'attitude provocante correspond à la cavalière. La scène finale du film "Ballroom Dancing" symbolise bien cet état de fait. L'ensemble de la danse consiste donc en un jeu entre le danseur, sa danseuse et le taureau imaginaire.

Le pas de base :

Les danseurs se font face car leurs pas sont réalisés en miroir l'un par rapport à l'autre pour le pas de base.

Les partenaires sont en position fermée (type latine) : le danseur met sa main droite dans le dos de sa partenaire (sous l'omoplate gauche) et sa main gauche à la hauteur des yeux de celle-ci, la danseuse pose sa main gauche sur l'épaule droite de son partenaire et sa main droite dans la main gauche de celui-ci. Le bras gauche du cavalier fait un angle marqué au niveau du coude, le bras droit de la cavalière en fait de même (cet article reste à finaliser - si vous voulez m'y aider, vous êtes les bienvenus).